Jeu de société

Mécanicartes à vendre ! / Mechanicards for sale !

7BDD46C788F5BE51EBBFDF663B7B146E300YFRONTBACK1

(little English below)

Les Mécanicartes, l’outil que j’ai développé pour les ateliers de conception de jeux de société, sont désormais disponibles à la vente ! Un deck de 36 cartes coûte 9,35$ sans les frais de port et vous permet d’animer vos propres ateliers (exemples ici ou ).

Vous pouvez les retrouver sur Printer Studio à cette adresse

Elles sont également disponibles au téléchargement sur mon portfolio, en licence CC Attribution : vous pouvez les télécharger, les imprimer, les utiliser, mais ne pas les vendre et préciser que j’en suis le concepteur – ce qui est plutôt facile, vu que mon nom figure en dessous de chaque carte !

—-

I created a tool for my board game design workshops : the Mechanicards. They are now available for sale, but only in French for now ! They will be translated soon enough tho.

They are available here

Advertisements

Greetings from Brussels – first workshop abroad

(English below)

Et cette fois, l’article sera en anglais ! Il faut bien varier les plaisirs… Pour résumer,  le premier atelier à Bruxelles s’est bien déroulé et tout le monde était heureux. Traduction à venir… plus tard.

I spent one week travelling in various places. The idea was to both take a break and meet people, both friends and people involved in games. It was quite fruitful : I met Francine and Nicolas from the Compagnie Caracol, working on games mostly connected to cities patrimoine, as well as Sylvain, working on a cooperative game based on superheroes, and Léo, an old friend of mine working on Honey rush, a game starring bees.

DSCN0354

Bees. Bees everyhere.

 

And then I crossed the border.

Hello Brussels, hello... Lady gaga stage ?

Hello Brussels, hello… Lady gaga stage ?

This week, I work with the association Let’s play together. Based in Bruxelles, they organize several events around board games such as game evenings, conferences and so on. So they invited me to come and set up several workshops with various people.

The first workshop took place in the Flamingo bar. 4 people were here, creating games around beers. I used the new workshop version developped in Besançon : they played and analyzed Dobble and Zombie dice, added new mechanics then started to create their own prototype.

DSCN0393

 

DSCN0396

Everything went really smoothly. They picked the cards “Logic”, “Draft” and “Cubes” and I chosed the theme “Cactus”. They ended up creating a prototype and even testing it for a while. I was curious how a 4 people workshop could take work, but I ended up being pleasently surprised !

DSCN0398

This is a game about water, cactus and drugs. Each player has to find drug cubes while digging in the desert. They move their pawn, roll a dice and pick as much items in a bag as the dice shew. In a bag, there is water, sand, drug and scorpios. Picking sand doesn’t serve any purpose, scorpios stop your picking operation, drug is the winning item (5 durg cubes = winning) and water allow you to move further. Each move costs you 1 water, digging also costs 1 water, each time you consume water you put it again in the bag. There’s also another bag you can only access if you dig on a cactus. Digging on a cactus uses 2 water. Also, there’s a maya temple warping you back home but granting you an extra dice roll.

DSCN0401

What’s next ?

The next workshop will take place thursday evening in the Table food and games restaurant, rue de l’enseignement. Feel free to come !

(Actually, another one will take place today evening, but it’s quite crowded already !!)

Besançon, partie 2 – évolution de l’atelier

Français ci-dessous.

Once again, an article solely in French ! Blast it ! You see, I still have trouble to find time to simultaniously set up workshops, meet people, travel and update my blog. So you have my deepest apologies about this, but non-French speakers will have to wait some extra time to see the workshop reports about Besançon…

Souvenez vous : il y a quelques jours, je vous ai parlé du premier atelier à Besançon. Cependant, il y en a eu 4 autres ! Laissez moi donc vous présenter le déroulement de ces ateliers et les évolutions successives de la méthode de conception.

 

Mardi 9, soir – Doubs you play

L’association Doubs you play propose des soirées jeux de société (et jeux de figurine). En les contactant largement en amont, ils m’ont proposé de passer lors de la soirée du 9 pour proposer un atelier. Il se trouve que j’étais déjà venu quelques fois à cette association lors de mon séjour à Besançon : une bonne ambiance, des joueurs très sympathiques… j’étais heureux de pouvoir y retourner dans un cadre légèrement différent.

L’atelier a duré 2h30 et était articulé selon le même schéma que l’après-midi :

– Explication du projet et des Mécanicartes;

– Quelques règles d’or à respecter autant que possible;

– Prenez des cartes et du matériel et amusez vous en groupe !

2 trinômes se sont formés, auxquels se sont greffés quelques curieux au fil de la création. Le thème choisi était Bal Populaire.

DSCN0232

 

DSCN0231

Les deux groupes ont abouti à des prototypes de jeux rapidement testés. Un groupe a été amené à repartir de zéro deux fois avant d’aboutir à un concept satisfaisant toute l’équipe, l’autre groupe a quant à lui été confronté à des différences de vision au sein de l’équipe. Le jeu doit-il partir dans une direction A ou B ?

DSCN0233

Jeu : basé sur l’échange et la mémorisation. Chaque joueur est un barman et commence avec 5 jetons de ressources choisis aléatoirement représentant des ingrédients pour cocktail. Au milieu se trouvent 8 personnages affublés de 5 ingrédients, correspondant à leur cocktail préféré.  Les 8 personnes sont masquées après 1mn, puis les joueurs s’échangent des ressources pour disposer de ce qui les arrange le plus pour faire les cocktails de leur choix pour les personnes au milieu. De plis, chaque joieur possède une “cible” particulière pour qui les cocktails comptent double.

DSCN0234

Jeu : troc secret de cartes. Le but du jeu est d’embaucher des tueur pour assassiner les adversaires. Des cartes sont secrètement posées au milieu de la table, ce sont des tueurs et des armes. Il faut acheter un tueur et son arme correspondante pour tuer quelqu’un. Pour acheter une arme, on pioche des ressources, et lorsqu’on pense avoir assez de ressources pour acheter une carte, on tente un achat en la choisissant. On ne peut faire qu’une action par tour.

 

Mercredi 10 – Comité de quartier St Ferjeux – Structure d’insertion

L’atelier se déroulait sur toute une journée, matinée puis après-midi. Il était intégré dans le cadre d’une formation aux savoirs de base de salariés en structure d’insertion : je travaillais donc avec Irène, (super) formatrice pour employés de chantier majoritairement. Les participants à l’atelier – 9 le matin, 7 l’après-midi – avaient donc une obligation de présence.

Cet atelier était très étonnant car dans un cadre très inhabituel au vu de mes expériences personnelles. L’atelier va-t-il être mal perçu dans le cadre d’assimilation de savoirs de base ? Bien que les vertus éducatives du jeu me semblent réelles, ce n’est pas nécessairement la perception de tous : le jeu n’est-il pas une activité pour enfants ? Comment va-t-on acquérir des savoirs avec le jeu ? A première vue, un défi corsé.

Heureusement, il me semble que la matinée dédiée au jeu a globalement bien fonctionné. Les participants ont pu jouer à Dobble, Tête de Linotte, Pile poil, Wink et Skull & Roses. J’ai essayé d’en profiter pour souligner les vertus pédagogiques qui me semblaient émerger du design de ces jeux, véritable préambule à l’utilisation des Mécanicartes, catégorie “compétences joueurs”.

DSCN0236

L’après-midi fut, il faut bien le dire, beaucoup plus compliquée.

La présentation initiale de l’atelier – jouer à des jeux, présenter les cartes, donner des cartes et coacher en direct – n’a pas porté ses fruits. Les participants étaient perdus et n’arrivaient pas à créer quelque chose, si bien qu’au bout d’1h30, nous avons choisi de changer le format de l’atelier pour en faire quelque chose de plus raccord avec la formation : reprendre des jeux existants et définir les conditions de victoire, puis en écrire les règles. Ici, les jeux en question étaient deux jeux de cartes : un jeu de combinaisons et le jeu du “Président”.

Cet atelier en demi-teinte m’a permis de remettre en question la progression de l’atelier et d’en faire quelque chose de plus didactique pour les prochaines sessions. En tout cas, l’expérience était très enrichissante.

 

Vendredi 12 – MJC Palente Orchamps

Un atelier en comité très réduit, puisqu’il comportait 2 participants, notamment Evelyne des Rêveurs de Vésontio ayant déjà participé à l’atelier du mardi matin à Trivial’Compost. Heureusement, il s’agissait donc du moment idéal pour tester des améliorations dans la progression de l’atelier.

L’atelier s’est déroulé en 3h. Cette fois, nous avons joué à Dobble et Zombie Dice. Ce choix de jeu peut paraître particulier, en grande partie car il n’inclut pas Wink et Tête de Linotte, qui sont pourtant les deux jeux que je m’engage à laisser à chaque série d’ateliers, mais il me permettait de tester plus facilement un exercice : l’utilisation pratique des Mécanicartes, à savoir qu’après une rapide partie de chaque jeu, les participants doivent réussir à le catégoriser grâce aux Mécanicartes.

Sans donner la solution de l’énigme, Dobble et Zombie Dice ont la qualité d’être assez opposés…

DSCN0247

La seconde amélioration de l’atelier consiste à être créatif avec les Mécanicartes. En effet, c’est leur vocation primaire et finale : utiliser 3 mécanicartes pour créer un jeu innovant. Mais au lieu d’attaquer directement la conception aux 3 cartes, il me semblait intéressant de mieux appréhender les cartes en proposant d’intégrer une seule carte à un jeu.

Par exemple : “comment ajouter du Bluff à Dobble ?”. Pas facile ? C’est l’idée…

DSCN0248

Puis nous repassons sur le déroulement classique de l’atelier : 3 cartes, un thème. Le thème était cette fois Pyramide.

DSCN0253

Jeu de lettres avec des dés. Chaque joueur lance à son tour une série de 6 dés avec des lettres dessus. Il doit alors trouver un mot utilisant le plus de letrrs possibles, de 1 à 6. Il place alors les dés sur un étage de pyramide correspondant, bloquant ainsi l’étage pour l’autre joueur. Plus de lettres = plus de points.

Au final, je pense que cette nouvelle adaptation de l’atelier fonctionne bien et permet de se poser des questions pratiques de design précises. Reste à voir si le lien avec la conception de jeu innovant est réellement assuré : d’autres ateliers de test seront nécessaires.

 

Samedi 13 – Rêveurs de Vésontio

Voici donc le dernier atelier de la semaine, avec l’association de rôlistes Les rêveurs de Vésontio. Parmi ces joueurs de jeux en tout genre, on retrouve Evelyne Brule qui m’a permis d’assurer cette série d’ateliers à Besançon.

Cette fois, l’atelier a duré 2h30 et était constitué de 2 binômes. Les ateliers précédents, à l’exception de celui de vendredi, étaient toujours organisés en trinome : le format binôme était donc une partie de la nouvelle expérimentation. Les exercices initiaux, similaires à la veille, étaient toutefois en groupe collectif afin de créer une meilleure émulation.

DSCN0257

Le thème était cette fois “Pince à linge”. Le public était constitué de joueurs très expérimentés : la création s’est donc déroulée très rapidement malgré sa durée limitée. Le prototypage a débuté 15mn après la distribution des cartes, ce qui est beaucoup moins que la durée habituelle !

DSCN0261

DSCN0268

Le premier jeu : chaque joueur dispose d’une pile de vêtements plus ou moins grands à étendre sur une grille de linge. Le but du jeu est d’étendre asez de linge pour reconstituer un personnage complet. Poser le linge sur une case déclenche une action spéciale de la case.

DSCN0269

Deuxième jeu : un jeu de piste et de bluff. Chaque joueur dispose un pion sur un plateau façon jeu de l’oie et dispose de cartes possédant un nombre de pinces à linge colorées, de même couleur que les cases du plateau. Il faut se débarrasser de ses cartes en annonçant la couleur des cartes que l’on pose secrètement devant soi quand on tombe sur une case, mais il est possible de bluffer et donc d’appeler au bluff.

 

A l’issue de cet atelier, j’ai donc remis un exemplaire de Wink, un exemplaire de Tête de linotte et un deck de Mécanicartes aux Rêveurs. A eux maintenant de continuer à créer !!

Besançon, partie 1

(This time, I’m going to write in French, then translate later !)
—-

Tout d’abord, je vous donne rendez-vous vendredi 12 septembre à la MJC Palente de 9h à 12h, et samedi 13 septembre toute la journée, pour les deux derniers ateliers bisontins !

Le bapteme du feu, partie 2

Un premier atelier a déjà eu lieu à Cartes sur tables, alors pourquoi parler de Baptême du feu ?… Tout simplement parce qu’il s’agissait là des deux premiers ateliers complets, en 2*3h ! Une toute nouvelle expérience avec son lot de doutes et de joies.

Au programme, un atelier le mardi 9 avec l’association Trivial’Compost,  un atelier en soirée avec l’association Doubs you play, et enfin un atelier le mercredi 10 au sein du comité de quartier Saint ferjeux dans le cadre d’un chantier de réinsertion. Comment tout cela s’est il déroulé ? Quels enseignements en tirer pour la suite ? Est-ce que créer des jeux, c’est cool ? Je vous raconte tout ça !

Mardi 9 – Trivial’Compost

Cette association bisontine a pour mission de travailler autour du compostage urbain. Sensibilisation, installation et suivi de composteurs, stands de présentation de l’association,  éco citoyenneté : un programme riche et varié… rien d’étonnant donc à ce que les membres de Trivial’Compost aient déjà créé des jeux autour de ces problématiques et souhaitent continuer dans cete démarche. Un public motivé et convaincu des vertus ludiques du jeu donc !

image

 

Certains membres ont pratiqué le jeu de rôle et d’autres jouent de temps en temps à des jeux tels que Dobble ou Oui seigneur des ténèbres : même si aucun n’est joueur régulier de Seasons ou Horreur à Arkham, les participants étaient très à l’aise avec les règles de Dobble, Wink et Tête de Linotte, ce qui m’a permis de sortir en fin de matinée The Resistance, jeu d’identités secrètes (un peu comme les Loups garous de Thiercelieux) un peu plus avancé. Selon la théorie de l’atelier, voici donx les participants pleins de références ludiques, fin prêts pour la création. Voyons ce qu’il en est !

DSCN0201

 

L’après midi de création a débuté par une présentation éclair des Batisseurs, de Hanabi et de Sauna wars. Les deux premiers pour montrer des mécaniques de gestion de ressources et de collaboration, potentiellement utiles pour le type de jeux voulant être conçus par les membres de l’association; Sauna wars afin de montrer à quoi ressemble un prototype en cours de conception.

Puis un petit rappel de la trinité des constituants des jeux de société, bases desquelles les concepteurs peuvent partir initialement : le thème, les mécanismes et le matériel. Enfin, un petit rappel des 3 règles utiles à garder en tête lors de la conception :

1) Ne pas apporter trop de soin au graphisme dans un premier temps;

2) Rester le plus simple possible;

3) Tester le jeu dès que l’occasion se présente !

Puis une distribution de Mécanicartes aux groupes, et roulez jeunesse.

DSCN0204

DSCN0205

DSCN0206

La phase de création/test s’est déroulée sur 2h15 pour 3 groupes de 3 participants. En plus des membres de l’association se trouvaient Guillaume, ex collègue de Besançon,  et Evelyne des Rêveurs de Vesontio, qui a très efficacement trouvé les structures pour le déroulement des ateliers à Besançon (merci !). Le thème était, à la demande des participants, éco citoyenneté.

Les trois groupes ont créé des jeux avec plus ou moins d’aisance. Au contraire des ateliers passés, les cartes se sont révélées assez bloquantes : la plupart des participants a préféré s’en éloigner autant que possible. Est-ce du à un changement de public ou à une façon différente d’aborder l’atelier ? Une analyse mérite d’être faite pour les ateliers suivants.

Il était amusant de voir que les trois groupes ont adopté des façons de travailler aussi différentes que les lieux choisis : brainstorming bouillonant dans le local arrière de l’association, réflexion progressive dans la salle centrale, exploration large des possibles à l’extérieur.

 

DSCN0210

DSCN0208

DSCN0209

 

Finalement, chaque groupe a abouti à un prototype testable.

DSCN0224

 

Jeu coopératif. Chaque tour, les joueurs disposent d’un pot commun de jetons et de 4 déchets par joueur (selon 4 types). Chaque joueur peut investir dans une solution de traitement collective ou individuelle pour se débarrasser des déchets : le collectif coûte plus cher mais est plus durable et traite davantage de déchets. A la fin du tour de chaque joueur, tout déchet non traité va dans un incinérateur. Plus l’incinérateur est rempli, plus les joueurs risquent d’attraper une maladie incapacitante (on lance un dé). Les maladies se soignent grâce au pot commun.

Si tous les joueurs sont malades, la partie est perdue. Si lors d’un tour aucun déchet n’est mis dans l’incinérateur,  la partie est gagnée.

 

DSCN0227

 

Jeu coopératif de gestion d’énergie. Chaque joueur dispose de cartes d’amélioration de domicile afin que ce dernier consomme moins d’eau, moins d’électricité et pollue moins. A la fin de chaque tour, toute pollution fait évoluer un curseur vers la perte de la partie (pollution rejetée) ou son gain (pollution évitée). Un système de marché entre joueurs était en chantier afin d’échanger et optimiser les installations et ressources.

 

DSCN0229

 

Jeu de hasard compétitif. Chaque joueur tire une carte augmentant ou diminuant son empreinte carbone (vélo = +1, 4×4 = +4…), et remplit sa partie du monde avec des jetons en fonction. Le premier ayant rempli son monde a perdu. Certaines cartes permettent d’échanger ses cartes avec des adversaires.

 

A suivre prochainement !

D-4 : Travel bags & prototyping material

Today was one of the most important days of any trip : the packing day !

DSCN0070

Yaaaay !

I’m not sure anybody likes packing. I’m always afraid of forgetting this-very-imporatant-thing. For a long term trip, I look at every item and think “hey, couldn’t this be useful ?” – and then “hey, is this really THAT useful considering I’ll carry it for 6 MONTHS !?”. Especially for a trip such as Ludi Vojago, considering I also have to carry some rather unusual (and somehow heavy) stuff. So, how am I organized ?

The big backpack : here goes the heavy stuff

The main backpack is a 70+10L “Forclaz” from Decathlon. It is an old friend of mine, as I did almost all my trips with it.

It is also a heavy friend. Some travellers prefer 60 or even 40/50L backpacks to carry things as they are lighter, which counts a lot in these kind of trips. Also, 70L is an overkill for most trips as most usual things can fin into a decently-packed 50L. If you take more, it is probably unnecessary things.

…unless it’s a bunch of board games. You can see them in the bottom part of the backpack. I carry 12 games. Most of them are obviourly quite light (especially Tête de linotte and Pile poil) but bags tend to fill rather fast.

Plus, I’m carrying this.

SacsMateriel

So I believe this big backpack isn’t actually THAT big !

What’s inside the bag ? It’s rather usual actually : a sleeping bag, a mattress, a small pillow (this is actually luxury…), a survival blanket, a lock, a gourd (I dislike plastic bottles), some stuff to write, a mug, a knife, a fork, a small plate, a tupperware (if I manage to cook something – lots of money saved here !)…

The small bag for the clothes

This is a technique I’ve learnt from fellow travellers such as Ludovic Hubler (who hitchhiked around the world during 5 years and also created Travel with a mission) : carrying a second, small backpack in front of you. This lighter bag is used to carry light things such as clothes, as well as some things you’re glad you can access easily (i.e. my camera).

I’m taking a rather large amount of clothes to my tastes, but I prefer carrying more clothes and be absolutely sure of being CLEAN for my workshops for obvious reasons. I’m taking 2 T-shirts, 2 shirts, 2 trousers, 1 bermuda, 6 pants, 5 socks + 1 pair of heavy socks + 1 pair of Merinos socks, 1 light sweater, 1 swimsuit and my trusty heavy rainjacket (with a large sweater included).

What about extra material ?

I obviously can’t carry material for my whole trip. Fortunately, I have a very lovely and helpful mother back home who is eager to send me material packs during my trip. So I prepared some small packages ready to be sent, so I’m sure to have the right amount of material at every moment.

Matos

Work in progress (this picture misses the WINK games)

Deux nouveaux ateliers à venir (avec des Mécanicartes imprimées) !

Même sans être encore parti sur les routes, les ateliers vont bon train, avec deux nouveaux ateliers prévus la semaine prochaine ! Vous pouvez les retrouver – comme ce sera la cas pour les prochaine – dans le planificateur d’événements à droite.

Quel est le programme ?

Cette fois, ce soit deux ateliers parisiens qui auront lieu !

Lundi 30 juin, 19h : une “Micro game jam” de jeux de société organisée par le Gamelier. Deux heures de création de jeux de société en équipe puis une heure pendant laquelle les équipes testeront les jeux des uns et des autres. Un événement intéressant en perspective, organisé par un club habitué à ce genre de manifestations et un véritable désir de réunir des concepteurs de jeux de tout poil.

L’événement n’est bien sûr pas réservé aux professionnels du jeu vidéo ! Si vous brûlez d’envie de faire votre premier prototype de jeu de société, c’est l’occasion rêvée ! Alors ne soyez pas timides et venez donc faire un tour : http://www.meetup.com/Gamelier-Paris-meetup-community/events/186838542/

 

Samedi 5 juillet, 16h30 : une Nuit du jeu (de 12h !) est organisée par Le Petit Ney, café littéraire et associatif ! Cette structure bien sympathique rappellera peut-être quelque chose à certains, car c’est ici que j’ai pu faire mon premier atelier dans le cadre de Ludi Vojago !

Une sorte de retour aux sources donc, mais cette fois dans le cadre d’un chouette événement où l’on va tous se retrouver autour du jeu. Beaucoup d’autres activités auront d’ailleurs lieu, comme du test de prototypes de jeux de jeunes auteurs ou des animations de l’association Under Construction.

Les 12h du jeu ont lieu de 14h à 2h du matin. Mon atelier aura lieu de 16h30 à 19h30-20h. Venez nombreux, c’est tout public ! http://lepetitney.fr/wp-content/uploads/2014/06/Juin-juillet14.pdf

 

Et tes mécanicartes alors ?

Une première version cartonnée est enfin prête ! Plus solide et plus pratique que la version papier que j’utilisais jusqu’à présent, elle sera parfaitement adaptée aux ateliers à venir, ainsi qu’aux premiers envois pour les contreparties Ulule.

MechanicardsPrinted

 

Cette version, toujours en Français, n’est pas adaptée pour les ateliers autour de l’Europe, mais ce n’est qu’une question de temps avant de pouvoir imprimer une nouvelle version en anglais.

J’en profite pour remercier Laetitia Di Sciascio pour ses précieux conseils et avis ayant permis d’aboutir sur cette nouvelle version, ainsi que Guillaume Hoquet dont les avis m’aideront sans aucun doute à peaufiner la version définitive avec une grande précision !